100.000 euros pour la lutte contre la famine en Afrique et au Yémen

À l’initiative de la Secrétaire d’État en charge de la Coopération au développement Bianca Debaets, le gouvernement bruxellois a décidé d’accorder une aide d’urgence à l’opération Famine 12-12.

13. Famine Yemen

 

Lancée par le Consortium 12-12, l’opération de solidarité Famine 12-12 vise à récolter des fonds pour venir en aide aux populations de plusieurs pays (Soudan du Sud, Somalie, Yémen et Nigéria) en proie à des problèmes de malnutrition aiguë et à des risques de famine. Conformément à l’esprit de ses engagements en matière de solidarité internationale, l’exécutif bruxellois débloque ainsi une enveloppe de 100.000 euros.

Récemment, les Nations Unies ont déclaré la famine en Soudan du Sud. Plus de 270.000 enfants y souffrent de malnutrition aiguë. Si aucune aide alimentaire d’urgence n’est apportée, la crise alimentaire pourrait toucher près de la moitié des 11 millions d’habitants du pays. Au Nord du Nigéria, plus de 400.000 personnes sont proches de connaître la famine. Les mêmes problèmes se produisent en Somalie et au Yémen où des centaines de milliers d’enfants sont victimes de la faim, en grande partie à cause des conséquences de la guerre civile.

L’appel à la solidarité Famine 12-12 lancé par le Consortium 12-12 (regroupant Handicap International, UNICEF Belgique, Caritas International, Médecins du Monde, Oxfam-Solidarité et Plan Belgique) s’adresse tant à la population qu’aux institutions belges. La Région de Bruxelles-Capitale y a répondu en vertu de son accord de Gouvernement qui prévoit spécifiquement que la Coopération au développement bruxelloise œuvre pour améliorer les conditions de vie de populations au sein de pays en voie de développement, et contribue à la consolidation de la communauté internationale, juste et solidaire.