La nouvelle Route de la Soie, futur pont entre l’Europe et la Chine

A l’initiative du Parlement européen, Brussels International a pris part, du 13 au 22 juillet 2016, à un voyage d’étude centré sur la Route de la Soie. Il avait pour but d’explorer les possibilités de collaboration avec les régions de cette voie plus que millénaire et aujourd’hui en plein renouveau.

M. István Ujhelyi, Vice-président du Comité Transport et Tourisme au Parlement européen (à gauche sur la photo), tête de la délégation, est reçu par M. Zheng Xiaosong, nouveau Vice-Ministre du Département International du Comité central du Parti communiste chinois.

Statue d’un bouddha dans les grottes de Mogao à Dunhuang, Province du Gansu (patrimoine de l’UNESCO).

Étudiants à l’école de kung-fu Shaolin à Dengfeng, Province du Henan.

Statues dans les grottes de Longmen près de Luoyang, Province du Henan (patrimoine de l’UNESCO).

DSC_3338
M. Zhang, Directeur général du Bureau des Affaires européennes du Département international du Comité central du Parti communiste chinois, organisateur de la visite.

 

Le gouvernement chinois a récemment donné l’impulsion à un programme de revitalisation de la Route de la Soie, appelé « One Belt, one Road Initiative » par le Président Xi Jinping. Le voyage d’étude, auquel participaient des membres du Parlement européen et des représentants régionaux, a permis d’entrevoir les potentialités de ce nouveau « pont » jeté entre l’Europe et la Chine.

Après des rencontre officielles à Pékin, dont l’une avec le Département international du Comité central du Parti communiste chinois et une autre avec la rédaction de la télévision nationale CCTC, la tournée a véritablement commencé à Dunhuang, porte du désert de Gobi, dans la Province du Gansu, située en-dessous de la Mongolie. Patrimoine de l’Unesco, les grottes bouddhiques de Mogao sont demeurés ensevelies pendant 2.000 ans avant d’être excavées par des archéologues européens au 19e siècle.

Dès septembre 2016, Dunhuang accueillera une grande exposition sur la Route de la Soie. Une étape à Lanzhou, capitale de la même province, a fourni l’occasion d’entretenir de fructueuses discussions avec les responsables locaux du tourisme et de la protection de l’environnement.

Au Hénan, la province chinoise la plus peuplée (107 millions d’habitants), la délégation européenne a visité la nouvelle zone économique située à proximité de l’aéroport de Zhengzhou. La zone, ou résideront quelque 500.000 habitants, abrite la gare de départ des trains cargos qui rejoignent Rotterdam en 12 jours.

En termes de patrimoine culturel, le Henan offre non moins de onze sites Unesco, dont les grottes de Longmen, le plus ancien temple bouddhique de Chine (le Temple du Cheval Blanc, bâti voici 2.000 ans) et le monastère de Shaolin, berceau du kung-fu. Le spectacle de l’une des écoles de cet art martial fut le point culminant de la visite.

Le programme « One Belt, one Road » permettra d’ajouter un nouveau volet à la collaboration avec la Ville de Xi’an, ancienne capitale de l’Empire du Milieu et partenaire de la Région de Bruxelles-Capitale depuis 2011.

A Pékin, Brussels International a noué des contacts avec l’hôtel Minzu, qui représentera la capitale chinoise au village des partenaires internationaux de la Région de Bruxelles-Capitale lors du festival eat!Brussels en septembre 2016 avec une délégation de Beijing Tourism, et avec l’administration internationale de la Ville de Pékin. Brussels International prépare une participation de la Région de Bruxelles-Capitale à la Beijing Design Week en 2018.