Le nouveau budget européen favorable pour la Région bruxelloise

Le budget de l’Union européenne (UE) a enfin été voté lors du sommet européen des 7 et 8 février dernier. Il aura fallu un an et demi d’âpres discussions entre les 27 pour aboutir à un accord. À la veille du sommet, les divergences entre Etats membres étaient telles qu’un accord semblait impossible entre les partisans de l’austérité budgétaire pure et les défenseurs d’une Europe de la croissance et de la cohésion.

C’est peu dire que cet accord budgétaire était fort attendu puisque le budget de l’UE détermine les moyens pour concrétiser la stratégie Europe 2020. Il doit permettre de dynamiser le développement économique, l’emploi mais aussi la recherche et l’environnement, sans oublier la solidarité envers les plus démunis. La Commission avait fait des propositions initiales ambitieuses à cet égard, largement revues à la baisse.

La Belgique tire son épingle du jeu puisqu’elle a quasiment obtenu tout ce qu’elle avait demandé. Le budget de la politique de cohésion, en particulier, se révèle favorable à la Région de Bruxelles-Capitale (RBC). En effet, la méthode d’allocation pour les Régions les plus développées ne se concentre plus essentiellement sur le PIB. Elle est désormais pondérée par d’autres critères tels le taux d’emploi et de chômage. Autre nouveauté, le Conseil a proposé de créer une ligne budgétaire liée à la lutte contre le chômage des jeunes. Etant donné qu’il s’agit d’un problème sensible et réel en RBC, cela lui permettra de renforcer les actions qu’elle mène déjà dans ce domaine.