16e édition de la Semaine Européenne des Régions et des Villes

Près de 6.000 journalistes, experts et fonctionnaires d’administrations régionales issus des quatre coins de l’Europe ont convergé vers Bruxelles pour participer à une centaine de débats, workshops et conférences autour de la thématique «Pour une politique de cohésion forte après 2020».

Présentation du réseau Lasso qui promeut la participation culturelle et artistique des jeunes.

Projection du film documentaire « Par-delà les limites » qui suit des jeunes tout au long leur formation Art2Work.

Présentation de Greenbizz, l’incubateur de projets durables.

Les journalistes découvrent le procédé de culture des plantes aromatiques sur le toit du Foodmet.

Visite des caves avec Le Champignon de Bruxelles qui explique les différentes étapes de sa production.

 

La Semaine Européenne des Régions et des Villes a offert l’occasion à Brussels International et au FEDER (Fonds Européen de Développement Régional) d’organiser, les 9 et 10 octobre, différentes visites de projets en Région bruxelloise.

 

Mardi 9 octobre – Art2Work, Lasso et Greenbizz

Au cours de la première journée, les participants ont pu découvrir les associations Lasso et Art2Work. Si les deux sont centrées sur les jeunes, Lasso vise à promouvoir leur participation artistique et culturelle, quel que soit le milieu socio-économique dont ils sont issus. Art2Work, quant à elle, a pour mission de soutenir les jeunes Molenbeekois tant dans leur développement personnel que dans leur intégration professionnelle.

La journée s’est clôturée par une visite de Greenbizz et de Little Food. Greeenbizz est un incubateur de jeunes entreprises. Actives en particulier dans l’économie verte et durable, ces entreprises y reçoivent un soutien et un accompagnement, en plus d’un accès à des infrastructures flexibles. Le public a pu en apprendre plus, par exemple, sur les techniques de la coopérative ROTOR qui donne une seconde vie aux matériaux de construction récupérés lors de la destruction de bâtiments.

Little Food, quant à elle, produit, transforme et fait la promotion des grillons destinés à la consommation humaine.

 

Little Food est la première ferme urbaine européenne à élever des grillons.

 

 

Mercredi 10 octobre – Visite des Abattoirs d’Anderlecht

La deuxième journée a été consacrée à la visite des Abattoirs d’Anderlecht et de quatre des projets qu’ils accueillent en présence de journalistes professionnels de toute l’Europe. De jeunes ou futurs journalistes ont pu se joindre au groupe grâce au programme Youth4regions Media qui leur propose de vivre quatre jours dans la peau d’un journaliste en charge de la politique régionale européenne.

Cette visite répondait à l’objectif de montrer comment l’aide européenne (en l’occurrence ici le FEDER) joue un véritable rôle de levier financier. Abattoir NV travaille sur une vision à long terme du site, à travers la mise en œuvre du Master plan 2030. Cet outil englobe la première phase, aujourd’hui achevée, du FOODMET, qui a permis la construction d’une nouvelle halle alimentaire avec l’aide du FEDER (2007-2013). Il inclut également le nouveau projet FEDER Manufakture (2014-2020) en soutien de l’alimentation durable, de l’économie circulaire et du maintien de l’activité des secteurs de la viande sur le site des abattoirs. Les entreprises visitées ont démontré l’ampleur du potentiel du site et de la dynamique qui s’y installe. L’aide européenne est un formidable accélérateur et donne une grande crédibilité au projet.

L’investissement FEDER pour la programmation 2007-2013 a été de 7,5 millions d’euros (construction de la halle alimentaire et aménagement du toit pour accueillir Bigh). Le projet Manufakture bénéficiera d’un financement de 9,8 millions d’euros issus de la programmation 2014-2020.

Les participants ont visité les caves des Abattoirs, quartier général de la coopérative Champignon de Bruxelles. On y produit plusieurs variétés de champignons avec des résidus issus du brassage de bières. Cette technique permet de lutter contre le gaspillage selon le modèle de l’économie circulaire.

La Ferme Abattoir, située sur le toit du Foodmet, figurait aussi au programme. Active dans la culture de tomates et de plantes aromatiques, ainsi que l’élevage de poissons grâce à la technique de l’aquaponie (mélange des méthodes de l’aquaculture et de l’hydroponie), elle améliore au passage les performances du marché couvert. En effet, la Ferme Abattoir récupère pour ses activités les eaux de pluie et la chaleur produite par les frigos, utilise de l’énergie solaire et les infrastructures du marché quand celui-ci est fermé.

Également présent sur le site, le projet enVie lutte contre le gaspillage alimentaire. Pour ce faire, cette entreprise sociale se fournit auprès de maraîchers belges pour produire de la soupe à partir de légumes n’ayant pas les standards de formes pour être vendus dans les rayons des supermarchés.

Enfin, les journalistes ont découvert Cultureghem. Cette association promeut un lieu de rencontre au sein des abattoirs où les habitants du quartier peuvent partager des repas, passions ou encore des jeux entre enfants. Le but est de faire vivre les abattoirs en dehors des jours de marché.

Intense en découvertes, cette édition des Semaines Européennes des Régions s’est révélée une réussite complète.

 

L’un des projets de Cultureghem est le partage d’un repas sain aux abattoirs entre des personnes de tous les âges. © Cultureghem