Habitat III sur la voie du nouvel agenda urbain

En octobre prochain, la capitale de l’Equateur, Quito, accueillera Habitat III, le 3e Sommet mondial du programme Habitat des Nations Unies. La conférence définira un nouvel « agenda urbain » axé sur l’urbanisation durable. Ces derniers mois, la Région de Bruxelles-Capitale a pris une part active à sa préparation.

article_1-1
Quito, capitale de l’Equateur.

 

Partout sur la planète, les villes rassemblent des populations de plus en plus importantes qui choisissent d’y habiter, vivre et travailler. Les villes jouent à cet égard un rôle croissant dans le développement humain, mais sont parallèlement confrontées à d’importants problèmes. Dès 1976, les Nations Unies ont décidé de s’emparer des questions urbaines en lançant le Programme des établissements humains aussi appelé programme Habitat.

À son lancement, Habitat était concentré sur le logement décent pour l’ensemble de la population mondiale. Cet objectif s’est depuis lors élargi aux dimensions sociale et durable de l’urbanisation. Les sommets mondiaux, organisés tous les 20 ans, constituent des moments-clés à cet égard en décidant des orientations et du contenu du programme.

Ces sommets permettent de dresser l’état de lieux de l’évolution rapide du développement urbain et de son influence sur l’homme et sur son environnement. Du 17 au 20 octobre prochain, Quito accueillera la troisième édition de ce sommet mondial, d’où le nom de Habitat III. La conférence de Quito permettra aux États membres de l’ONU de définir un nouvel agenda urbain axé sur l’urbanisation durable.

Ce nouvel agenda urbain amplifiera les résultats de l’Agenda du développement durable 2030, en particulier son objectif n° 11 axé sur l’inclusion, la sécurité, la résilience et la durabilité. Les résultats de la conférence COP21 sur le changement climatique, qui s’est tenue l’an dernier à Paris, constitueront une importante source d’inspiration. De nombreuses conférences régionales et thématiques ainsi que réunions de comités préparatoires (Prepcom) apporteront elles-mêmes leur pierre à l’édifice d’Habitat III.

 

L’empreinte bruxelloise sur Habitat III

La Région de Bruxelles-Capitale a pleinement saisi l’opportunité, en tant qu’entité fédérée, de pouvoir suivre de près les développements d’Habitat. Urbaine, la Région est en effet particulièrement attachée à la définition d’un nouvel agenda urbain ambitieux.

C’est ainsi que la Directrice de Brussels International, Anne Claes, a participé, du 9 au 11 mars, à la Conférence thématique «Financer le développement urbain : le défi du Millénaire», organisée à Mexico. Elle y a présenté l’expérience bruxelloise en matière de Community Land Trust (CLT) durant une session intitulée «La gestion sociale du territoire : générer de la valeur et en tirer parti».

Du 16 au 18 mars 2016, par ailleurs, les pays membres de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (CEE-ONU) se sont réunis à Prague pour leur Conférence régionale européenne dédiée au logement durable dans des villes vivables. La Déclaration de Prague reprend les résultats de cette rencontre et constitue la contribution européenne au processus Habitat III. Le Ministre bruxellois Pascal Smet, qui menait la délégation bruxelloise et belge dans la capitale tchèque, est particulièrement intervenu à l’événement parallèle «Le transport en action : accélérer le démarrage de la mobilité urbaine durable» qui s’est tenu le 16 mars.

En Région bruxelloise, les préparatifs de la Conférence de Quito sont bien en cours. La participation active à cette Conférence doit être placée dans la perspective d’aboutir à un agenda urbain réalisable dans la pratique.

 

Plus d’informations : Sommet mondial Habitat III de Quito