50 nouveaux projets bénéficieront du FEDER

7,2 millions d’euros pour le Beer Palace. Sur
12.500 m², un pôle culturel, commercial et touristique d’envergure qui devrait drainer du passage sera établi dans l’ex-Bourse de Bruxelles sur le thème de la bière belge. Les travaux de réaffectation sont estimés au total à quelque
31 millions d’euros.

7,35 millions pour l’abbaye de Forest. Les lieux seront réhabilités en un pôle culturel et un espace vert de qualité. Des fonctions culturelles, sociales et économiques y seront installées (bibliothèque, ludothèque, centre culturel, académie de musique et établissement horeca).

2,1 millions d’euros pour des boxes à vélo. Saint-Gilles, Watermael-Boitsfort, Molenbeek, Schaerbeek, Jette, Anderlecht et l'agence Parking.brussels se sont fédérées au sein de l’ASBL Cyclo pour développer un réseau de places de stationnement couvertes et sécurisées pour les vélos dans l’espace public.

Dans le cadre du programme opérationnel bruxellois « Investissement pour la croissance et l’emploi », le gouvernement bruxellois vient de sélectionner les projets qui se partageront, d’ici 2020, les 196 millions de subsides du Feder (Fonds européen de développement régional, l’un des 5 Fonds structurels et d’investissement européens).

 

Sur ces 50 projets, 47 s’articulent autour de quatre axes majeurs représentant
143 millions d’euros : la recherche et l’innovation (30 millions), l’économie et l’entrepreneuriat (44 millions), l’économie circulaire et l’énergie (44 millions) et, enfin, le cadre de vie et la cohésion sociale (25 millions).

Une réserve de 7,5 millions d’euros sera consacrée à des projets nécessitant une dépollution, alors qu’une somme de 19 millions bénéficiera aux projets de type « instruments financiers ». Enfin, 10% du budget total du Feder seront réservés à des projets renforçant le développement des nouvelles technologies de la communication.

Comme l’a souligné le Ministre-Président Rudi Vervoort, le gouvernement bruxellois s’est inscrit dans le droit fil de la déclaration gouvernementale régionale en sélectionnant des projets de cohésion sociale, porteurs d’emplois, structurants pour le développement socio-économique de Bruxelles.

 

Enseignement, culture et économie

Parmi les projets qui auront un effet de levier important sur les investissements dans la Région, on peut citer en exemple le futur Beer Palace, auquel 7,2 millions d’investissements seront consacrés, ou encore la création de nouvelles places en crèches à Schaerbeek, Molenbeek et Anderlecht. Sans oublier le centre d’entreprises Marco Polo et le nouvel abattoir d’Anderlecht (9 millions d’euros chacun).

D’autres projets locomotives sur le plan financier peuvent également être cités, notamment au niveau de l’enseignement : l’opération pilote de construction, sur le site des casernes, de 150 logements étudiants et de salles d’études exemplaires sur le plan environnemental (11,9 millions) ou encore l’équipement des écoles techniques et professionnelles de la Région en matériel de pointe (4,6 millions).

Le Feder soutiendra aussi la création d’un agro-biopôle visant à favoriser les circuits courts de produits alimentaires à Neerpede (5,6 millions d’euros), l’installation d’un nouveau parc à conteneurs à Anderlecht (3,8 millions d’euros) et d’un pôle culturel à l’abbaye de Forest (7,4 millions) ou encore le développement d’un pôle media sur le site de la RTBF-VRT à Reyers (12,4 millions).

 

9 millions pour la mobilité douce

On notera aussi que la mobilité douce n’a pas été oubliée, puisque 9 millions d’euros ont été réservés aux cyclistes et, en particulier, à l’amélioration du franchissement d’une série de ponts traversant le canal.

L’exécutif bruxellois a sélectionné ces 50 projets sur base de l’avis d’un comité d’évaluation composé de représentants des ministres, de la cellule Feder, d’un consultant externe, de représentants d’universités et hautes écoles, d’organismes publics spécialisés, etc.

Signalons par ailleurs que les programmes transnationaux et interrégionaux Interreg Europe, Interreg Europe du Nord-Ouest et Urbact III, également financés par le FEDER, viennent de lancer leurs premiers appels à projets ou vont prochainement le faire. Ils offriront l’opportunité aux opérateurs bruxellois d’innover ainsi que d’échanger leurs expériences et bonnes pratiques avec leurs partenaires européens, en vue de maximiser l’impact et l’efficacité des projets menés dans la capitale grâce aux fonds structurels européens.

 

Infos et calendrier : www.interreg4c.eu, www.nweurope.eu, www.urbact.eu