Un accord sur le handicap intensifie la coopérationentre Rabat et Bruxelles

Visite du Centre national Mohammed VI des handicapés.

Anne Claes, Directrice de Brussels international, avec les jeunes du Lycée Moulay Youssef lors de l’inauguration du Centre éducatif environnemental de la Région.

Signature de l’accord.

photo article rabat 1
La Secrétaire d’Etat chargée de la Coopération au développement, Bianca Debaets, le Président de la Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Abdelkébir Berkia, et le Ministre des Relations extérieures, Guy Vanhengel.

 

 

11-2013-Partenariats-1.1À l’occasion d’une visite de travail en Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, du 11 au 15 juin dernier, la Région de Bruxelles-Capitale a signé un nouvel accord de coopération axé sur l’inclusion des personnes porteuses d’un handicap.
Le développement durable, le sport et la gastronomie figuraient également au menu de ces journées dans la région capitale du Maroc.

 

Nouvel accord de coopération

Emmenée par le Ministre des Relations extérieures, Guy Vanhengel, et la Secrétaire d’Etat chargée de la Coopération au développement, Bianca Debaets, la délégation de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) a été accueillie par le Président de la Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër (RSZZ), Abdelkébir Berkia.

Le nouvel accord de coopération s’inscrit dans le cadre de la coopération au développement de la RBC et porte sur une période de trois ans. Il permettra aux professionnels d’échanger leurs expériences et leurs expertises sur le concept d’autoreprésentation et sur la mise en place de services d’accompagnement pour les personnes handicapées et leur famille. Il devrait également aider à mettre sur pied un premier centre de travail sur le modèle de la ferme bruxelloise « Nos pilifs » au Centre national Mohammed VI des personnes handicapées de Salé que la délégation a visité.

 

Inauguration d’un centre de tri de déchets

La dimension durable, autre fer de lance de la coopération au développement bruxelloise, a motivé la présence de nos ministres à l’inauguration officielle, à Rabat, du Centre éducatif environnemental de la Région (CEER). Ce Centre axé sur le tri des emballages PMC, papier et carton a calqué son approche didactique sur un projet bruxellois similaire, Recyclis.

« L’utilisation durable des matières premières dans un contexte métropolitain est une préoccupation à la fois pour Bruxelles et pour Rabat », a souligné Bianca Debaets. « Avec l’ouverture du CEER, nous sensibilisons les jeunes marocains à prendre soin de manière durable de leur avenir. Je soutiens également des projets liés à la réutilisation durable et au recyclage des déchets électroniques, issus principalement des ordinateurs et des téléphones mobiles. Outre des matériaux précieux comme le cuivre ou même l’or, ces déchets électroniques contiennent aussi des substances toxiques comme le plomb, le mercure et le cadmium. »

Présents à l’inauguration, des élèves du Lycée Moulay Youssef, partenaire des échanges culturels avec des écoles de la RBC, ont déclaré pour leur part : « Le développement durable est l’affaire de tous. Homme, t’es-tu déjà dit que le sac en plastique, le papier d’emballage, la canette, que tu jettes est un réel danger pour la Terre ? Pour l’Homme ? Quand vas-tu apprendre à consommer avec raison, à donner une seconde vie aux objets et à valoriser les déchets ? Sache que ta poubelle n’est pas une poubelle ; elle est riche en matières premières. Un geste, trions ! »

 

Le volet sportif plus que jamais d’actualité

La délégation bruxelloise a par ailleurs assisté, le dimanche 14 juin, au 8e Meeting International Mohammed VI d’athlétisme de Rabat, où deux Belges s’alignaient : Axelle Dauwens sur 400 m haies et Pieter-Jan Hannes sur 1500 m.

Cette édition, comme les précédentes, a bénéficié de l’assistance de l’équipe du Mémorial Van Damme : « J’ai moi-même déjà eu le plaisir d’assister à plusieurs reprises au Meeting Mohammed VI », a commenté le Ministre Vanhengel. « L’équipe du Mémorial y a livré un travail remarquable. Et ce n’est pas un hasard si Rabat s’est entretemps portée candidate pour intégrer la Diamond League. »

L’IAAF Diamond League constitue le cercle fermé des épreuves phares du calendrier athlétique. Le meeting de Rabat se trouve effectivement en « pole position » pour y accéder  au cas où une place devait s’y libérer.

 

Nouvelles perspectives et final gourmand

Enfin, les visites de l’École du cirque et de l’École des arts culinaires de Salé, toutes deux issues de l’Association marocaine d’aide aux enfants en situation précaire (AMESIP), ont ouvert de nouvelles perspectives de coopération à examiner avec des institutions bruxelloises homologues.

Bruxelles et Rabat collaborent dans le domaine gastronomique, depuis 3 ans déjà. Le traiteur Samraa de Rabat a représenté sa région au Village des partenaires internationaux de Bruxelles lors des trois premières éditions du festival eat!Brussels. Belle façon de clore cette visite de travail : il a reçu la délégation pour un dîner à la hauteur de l’hospitalité marocaine. Un avant-goût de la 4e édition d’eat!Brussels qui se tiendra du 10 au 13 septembre 2015.